Accompagnement de couple

La crise, les disputes, les conflits font partie de la vie de couple. Les sources de tension sont multiples : l’argent, les enfants, la jalousie d’un des conjoints, la belle-famille, l’infidélité,  , … tous les couples sont confrontés un jour ou l’autre à des difficultés.

Faut-il se séparer à la première difficulté ? Rien n’est moins sûr…

La seule chose importante à retenir, est que ce n’est pas une fatalité.
Le couple est une voie, un chemin et vous seul pouvez décider aujourd’hui d’agir en ce sens.

Votre couple est peut-être dans l’une de ces situations :

    • Vous n’arrivez plus à communiquer, à instaurer un dialogue constructif

 

  • Vous sentez de la lassitude
  • Vous ne supportez pas bien un changement de vie : déménagement, départ des enfants, travail, …
  • Votre conjoint vous énerve.
  • Vous n’arrêtez pas de vous disputer
  • Votre conjoint vous a trompé, ou vous avez trompé votre conjoint
  • Vous vous auto-accusez, en vous sentant responsable de la situation
  • Vous aimeriez vous en sortir, mais vous ne savez pas par où commencer.
  • Vous sentez bien qu’il y a un problème, mais vous n’arrivez pas à l’identifier.
  • Vous n’avez plus de sexualité.
  • Vous sentez la crise arriver, cela vous fait peur, mais vous ne savez pas comment l’anticiper.
  • La crise est longue et durable, et vous avez peut être une boule au ventre au moment de rentrer à la maison.

Que permet l’accompagnement

Quand le couple va mal, on s’enfonce dans des contradictions qui lui paraissent insolubles. Chacun, à l’affût des comportements négatifs de l’autre, devient aveugle à ce qui reste positif.

Le seul moyen de mettre un terme à cette situation est d’introduire un élément étranger dans le système. Son rôle est de déstabiliser les

forces en jeu, d’installer un nouvel équilibre fondé sur de nouvelles règles. Chaque conjoint a alors devant lui un tiers qui se fait miroirs de ses comportements : celui qui s’enferme dans le silence devra s’exprimer. Tel autre, plutôt dans l’agressivité, sera ramené à sa colère. Ce tiers auquel les couples peuvent s’adresser est le thérapeute.

Confronter les rancœurs, les demandes…, voilà ce que la thérapie permet aux conjoints. Face à eux, en position miroir, le thérapeute.

Réapprendre à se parler, à s’écouter

La thérapie de couple invite, quel que soit le nombre d’années de vie commune, à regarder différemment son partenaire. A s’entendre dire les mots que l’on avait du mal à formuler, à comprendre des attentes intimes, à exprimer des désirs enfouis. On y réapprend à se parler et à s’écouter. On comprendra, par exemple, que si l’on reproche à son compagnon de sortir avec ses copains, c’est parce que, dans le fond, on a le sentiment qu’il ne nous regarde plus. On pourra aussi l’entendre préciser que, s’il ne parle jamais de son travail, ce n’est pas par mépris, mais pour ne pas nous inquiéter.

Un accompagnement qui comprend :

  • des séances en couple pour permettre de s’entendre sous un nouveau jour
  • Des séances individuels pour dénouer dans l’histoire de chacun se qui devient problème dans le couple. Permettre à chacun de se réapproprier sa part.
Dans un couple, peut-être que l’important n’est pas de vouloir rendre l’autre heureux, c’est de se rendre heureux et d’offrir ce bonheur à l’autre.
Jacques Salomé
  • Le thème astrologique du couple et mise en relation des deux thèmes individuels : permet de mettre en lumière les différents modèles du monde, les attentes propres à chacun mais aussi regarder en tant que tel, cette troisième entité qu’est ce couple pour en comprendre le fonctionnement
  • Constellations de groupe (seul et en couple). Dénouer par la systémie familiale les enjeux de couple (dans la lignée de chacun et dans ce couple présent)

Une thérapie réussie ?

La thérapie permet au couple de remettre à jour le contrat de vie à deux. Le couple peut alors se réinventer sur de nouvelles bases, moins infantiles, plus lucides, pour continuer le chemin à deux.

Il arrive également de la thérapie de couple en scelle la fin. Le paradoxe de la thérapie de couple réside en cela : elle peut être réussie et se conclure par une séparation.

En revanche, pour réinventer une façon de vivre son couple, pour rendre du souffle à une histoire qui commence à en manquer, il faut toujours être deux.